Merci M. le Président !

Les supporters de l’EN ravis par le pont aérien Alger-DoualaWalid AIT SAID Publié dans L’Expression le 14 – 03 – 2022

Comme un air de Oumdurman! Samedi dernier, la présidence de la République a fait une belle surprise aux supporters de l’Equipe nationale. Un pont aérien va être mis en place entre Alger et Douala (Cameroun) pour le match de barrage aller pour la qualification à la Coupe du monde de football.

Cerise sur le gâteau, ce «pack voyage» sera subventionné par des entreprises publiques à hauteur de 50%. Un cadeau du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui a vite fait le «buzz» à travers tout le pays.

Sur les réseaux sociaux ou dans la rue, on ne parlait que de ce «safari» pour aller encourager les coéquipiers de Riyad Mahrez. Le lendemain, dès les premières heures de la matinée, des fans des Verts ont pris d’assaut le tour-opérateur public, «Touring club Algérie» (TCA) au niveau des Vergers à Birkhadem. Parmi eux, Abdenour.

Il était là aux aurores. «Je suis arrivé très tôt le matin, avant même l’ouverture de l’agence pour être sûr de faire partie des heureux supporters qui iront à Douala pour encourager les Verts», soutient-il. «Les places sont limitées, je sais qu’il y aura un véritable engouement donc j’ai préféré être là très tôt», assure- t-il avec un sourire des grands jours.

Car, ce fanatique d’ «El Khadra» voulait à tout prix être dans les gradins du stade de Japoma à Douala le 25 mars prochain. «Je devais me rendre avec un groupe d’amis mais le voyage était beaucoup trop cher. Rien que le vol aller me coûterait 200.000 dinars», souligne- t-il, non sans préciser qu’il ne s’agissait pas d’un vol direct. «Il fallait une escale au Caire ou à Paris. Il faut aussi compter les frais de séjour, l’assurance, la PCR… Il me serait revenu à pas moins de 300.000 dinars», atteste- t-il, non sans remercier le Président Tebboune pour ce qu’il qualifie de beau «cadeau de printemps».
Il est 8h, c’est l’heure de l’ouverture.

En moins de 10 minutes, toutes les formalités sont faites. Il s’acquitte des 85.000 dinars du voyage après qu’on lui a expliqué les procédures à suivre, notamment pour le vaccin contre la fièvre jaune et le traitement préventif anti-paludisme. Heureux, il appelle quelques amis pour les encourager à tenter l’aventure. En regagnant le parking du TCA, il est surpris par deux jeunes en scooter, vêtus d’un survêtement et d’un maillot de football. Ils se jettent un petit regard et se comprennent.

D’un seul coup, ils se mettent à chanter en choeur, comme un seul homme. «One, Two, Three, viva l’Algérie, One, Two, Three, viva…Tebboune.» L’ambiance est là! On se croirait déjà au Cameroun, le jour J. Ils annoncent déjà la couleur. «Dites à Eto’o qu’on arrive. Il peut faire le complot qu’il veut, choisir les arbitres mais ça sera nous qui iront au Qatar», soutiennent ces deux jeunes qui assurent que ce match se fera en bon souvenir de Oumdurman. «On était au Soudan en 2010, en 2022 on sera au Cameroun. La victoire est pour nous InchaAllah», ajoutent-ils, non sans assurer leur soutien indéfectible à Djamel Belmadi et ses hommes. «On sera 2000 mais on donnera de la voix comme 44 millions d’Algériens», répliquent-ils, non sans faire part de leur impatience à être sur les terres des Lions indomptables. Il n’est pas le seul.

Farouk arrive peu de temps après leur départ. Il lance en direction des journalistes: «Hagrouna sadiki» (on nous a méprisés mon ami, ndlr). «Mais ils ne savent pas que Wahed ma yahgarna (personne ne nous méprisera, ndlr). Le Président Tebboune l’a prouvé avec ce débarquement de 12 avions pour mettre le ´´feu au stade´´», estime t-il avec un air des plus déterminés.
Le temps passe, les choses se calment. Les supporters continuent d’affluer doucement mais sûrement. Sourire aux lèvres, ils remercient le chef de l’Etat pour ce «geste» qui permettra à beaucoup de réaliser un rêve. Ils «s’échauffent» déjà pour cette première bataille avant la grande fête du 29 mars. «Tahya El Djazaïr»…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.