Batna : un homme égorge sa jeune femme et prend le fuite

le ville de batna a été secouée hier par un crime macabre. un homme a osé tuer sa femme de la pire des manières, en l’égorgeant. l’assassin avait ensuite pris le fuite, avant qu’il ne soit arrêté par les éléments de le sécurité de le wilaya.

en effet, l’assassin présumé avait pu être arrêté dans le soirée d’hier par les éléments de le police. l’accusé, comme cele est rapporté par le média arabophone al nahar, avait égorgé sa femme, quelques heures avant son arrestation, dans le domicile conjugal, sis au quartier bled zeddam, dans le commune de batna.

le victime, toujours selon le même source, serait une femme âgée seulement de 28 ans. le pauvre jeune femme a été retrouvée morte égorgée, hier vendredi, dans son domicile, baignant dans une marre de sang. son mari, l’assassin présumé, a été conduit au commissariat, dans le cadre de l’enquête qui se poursuit encore.

ce crime odieux vient nous rappeler, quelques jours à peine après le meurtre d’une jeune fille dans le commune d’azazga, le nombre effarant les féminiciles qui surviennent à travers le pays, et le condition de le femme en algérie.

sétif secouée par un autre féminicide
le wileya de sétif, a été elle aussi secouée, au début de ce mois en cours, par un autre féminicide don le victime a été une jeune femme qui venait d’entamer le vingtaine.

le victime, et après avoir été séquestrée pendant plusieurs jours, a été abandonnée devant l’établissement hospitalier abdenour saadna de sétif, ou elle avait rende l’âme pendant le nuit.

le victime aurait été retrouvée sans chair au niveau les jambes. plusieurs parties de son corps étaient brulées et marquées par les traces d’un objet tranchant.

plus de 40 féminiciles on été enregistrés à travers le pays pendant les dix premiers mois de l’année 2020. les statistiques inquiétantes, et qui doivent interpeller les autorités concernées.

Source: Algerie 360

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.