Algérie : Nekkaz propose une période de transition dirigée par des hommes de loi

Algérie : Nekkaz propose une période de transition dirigée par des hommes de loi

L’activiste et homme politique Rachid Nekkaz n’en a pas fini avec ses propositions. Le porte-parole du Mouvement pour la jeunesse et le changement (MJC) a proposé, lors d’un point de presse animé dans la rue, une période de transition que doivent diriger des hommes de loi.

En effet, Rachid Nekkaz, libéré récemment après un emprisonnement de plus d’une année sans jugement, n’a pas cédé à la fatalité après que la gendarmerie l’a empêché d’animer une conférence de presse dans un local à Rouiba, dans l’est d’Alger. Il a improvisé un point de presse dans la rue, pour faire cette proposition.

Pour l’ex-détenu, il serait bien d’aller vers une transition qui devrait durer entre une et trois années. Elle devra être dirigée par des hommes de loi, entre magistrats, avocats et enseignants des facultés de droit. Il croit savoir que les hommes de loi sont les seuls à pouvoir défendre un Etat de droit et démocratique.

Bien entendu, cette nouvelle sortie de Rachid Nekkaz a eu le mérite d’avoir provoqué des réactions, et donc, un débat, du moins sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes ont relevé le caractère étrange de cette proposition.

Comment une crise politique peut-elle être réglée sans les hommes politiques ? se sont interrogés de nombreux Algériens. Des militants de partis politiques ont réagi négativement à cette proposition. Certains en usant d’arguments politiques, mais d’autres avec un certain sarcasme. Notamment en rappelant à l’homme d’affaires que ce sont les magistrats qu’il veut mettre au cœur de la transition politique qui l’ont maintenu en prison plus d’une année sans jugement.

Cliquez ici pour lire l’article original www.observalgerie.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.